Culture Agencement
login             Culture Agencement  La vraie richesse est intérieure

    Informations - Analyses - Tendances - Innovations





Cliquer sur les logos pour en savoir plus






 Retour...



 

Quelles tendances dans l’agencement en 2020 ?

Décryptage par Patricia Beausoleil, directrice du secteur environnement maison de Peclersparis, agence de prospective et de stratégie créative. Notions clés (des hôtels, bureaux et habitats domestiques) : écologie, personnalisation, supplément d’âme et émotion.

 

Culture Agencement : Quelles tendances de l'agencement en 2020 avez-vous décrypté dans l’univers du contract (chambres et lobbies d'hôtels) ? 

Patricia Beausoleil : « Avant tout, il est important de préciser que les tendances ressenties et détectées dans le domaine du contract sont en réalité tranverses à l'ensemble des espaces de vie, elles concernent aussi les habitats domestiques et les lieux de travail. La première grande tendance correspond à un besoin de reconnexion avec la nature. La prise de conscience générale d’une nécessité à sauvegarder notre environnement est de plus ne plus forte, elle se traduit par une importance accrue de l’éco-conception allant de l’utilisation des matériaux durables ou recyclés à l’application d’innovations ecoresponsables. Tous ces éléments divers mais convergents se retrouvent dans le choix des mobiliers, équipements et éléments de décoration, ainsi que dans l'architecture des lieux, ils deviennent des critères de choix déterminants aux yeux des consommateurs et résidents des lieux, autant que les critères esthétiques.

 

Culture Agencement : Comment ces derniers s’expriment-ils ?

Patricia Beausoleil : Ils s’expriment sous de nombreuses formes : l’omniprésence du végétal dans nos espaces de vie (mise en place de murs végétalisés dans les lobbies d’hôtel et halls des sièges sociaux d’entreprises, toits cultivés en potagers…). Le monde animal est également présent dans cette révolution verte : les toits s’équipent de ruches en milieu urbain, les aquariums non seulement décoratifs permettent de développer un activité circulaire par aquaponie (fournissant un engrais organique aux espaces végétalisés). On constate également l'emploi plus fréquent de matériaux naturels, comme le bois issu de forêt éco-gérées, et de matières composites recyclées participant activement à la scénographie des lieux.C'est le cas notamment de dalles de sol fabriquées à partir de vieux filets de pêche, de murs accoustiques recyclant des déchets textiles…. 

Les textiles employés, sont davantage à base de fibres végétales dont les aspects irréguliers sont appréciés. Les tissus d’aspect artisanal sont recherchés, comme tous les autres éléments de mobilier et de décoration qui apportent une plus grande personnalisation et un supplément d'âme de par leur imperfection naturelle. Au-delà de ces exemples précis, l'architecture d'intérieur et l'agencement s'orientent vers un décloisonnement entre les espaces verts extérieurs et l'intérieur des hôtels, faisant entrer le paysage à l'intérieur des lieux pour créer des espaces fluides, mixant du mobilier indoor et outdoor. Cette fluidité retrouve aussi en termes d'usages des lieux, les rôles des espaces sont moins monolithiques , ils gagnent en modularité, permettant ainsi à chacun de travailler dans son bureau ou sa chambre, comme dans les espaces collectifs des entreprises et les lobbies des hôtels. La modularité devient ainsi l’un des vecteurs essentiels de l'agencement. 

Une deuxième tendance forte que nous avons décryptée s’axe sur une volonté manifeste de réenchanter les lieux de résidence éphémère et de travail en y apportant une dimension culturelle avec, entre autre , l'intégration d'œuvres d'art. Cette orientation participe directement à la stratégie reposant sur l'expérience client, en conviant ce dernier à un voyage inspirant et créatif, qui peut s'appuyer sur des événementiels et animations culturelles. La finalité de cette logique est d'accroître l’émotion dans ces lieux, car c’est le principal vecteur de nos ressorts de consommation, y compris dans l’habitat privé. 

On note aussi l'émergence d’espaces scénographié dans un esprit collectioneur /curateur, mixant un équipement très technologique avec des pièces iconiques du design, du mobilier ou des objets vintage et chinés, le tout dans une expression maitrisée des couleurs.

 

Culture Agencement : Quels coloris prédominent aujourd’hui ?

Patricia Beausoleil : La prise de conscience écologique favorise le recours aux diverses nuances de vert, dans les tons apaisant, doux, grisés, et évoquant un mimétisme végétal (comme le vert sauge et les nuances argileuses). Les teintes telluriques allant du terracotta au sable rosé sont également très fortes et s’associent aux verts. Mais, au-delà des teintes en vogue, on assiste à un regain d’intérêt sur les procédés de fabrication de teintures plus  respectueuses de l'environnement, comme le sont celles à partir d’extraction de pigments végétaux et minéraux.  Cette tendance a un impact sur la densité des couleurs , qui ont plus douces, moins saturées. »

 

Propos recueillis par Jérôme Alberola



Cliquer sur les logos pour en savoir plus