Culture Agencement
login             Culture Agencement  La vraie richesse est intérieure

    Informations - Analyses - Tendances - Innovations





Cliquer sur les logos pour en savoir plus






 Retour...



Un état des lieux de l’agencement (1ère partie)

C’est ce qu’ont dressé lors d’un débat organisé par notre magazine Pierre Haesebrouck et Jean-Luc Fuchs, respectivement dirigeants de firmes leaders, de l'agencement et de la menuiserie intérieure sur mesure, intervenant sur les deux marchés de l'hôtellerie et du tertiaire, pour Hasap, et de solutions ergonomiques pour le mobilier domestique et du tertiaire, pour Hettich.

 

Culture Agencement : Quelle est votre vision du marché français de l’agencement des espaces de vie domestiques, collectifs et tertiaires ?     

Pierre Haesebrouck : « Avant tout, le design est de plus en plus présent sur ces trois marchés matures sur lesquels il est indispensable de se différencier pour réussir, en attirant des talents pour les acteurs du tertiaire, des preneurs de projet pour les promoteurs et des clients pour les directions d’hôtels. Le marché des aménagements – j’emploie ce terme délibérément car il se distingue de l'agencement - des espaces de vie se développe, mais cela ne profite pas toujours aux agenceurs en raison de la concurrence faite par les acteurs de l’ameublement. La différence entre ces deux métiers réside dans le fait que les premiers réalisent des travaux sur mesure, alors que les seconds s'appuient avant tout sur le mobilier pour proposer des solutions individualisées. C'est notamment le cas de l'hôtel Maison du Monde à Nantes dont les chambres sont personnalisées avec des meubles (issus du catalogue de l'enseigne française du même nom, ndlr). Les différentes familles de l’ameublement, à l'exception de la cuisine équipée, sont des produits finis et non fonctionnels, contrairement aux chantiers réalisés par les agenceurs qui sont par essence réalisés intégralement sur mesure et doivent répondre de manière optimale à des besoins de fonctionnalité. Nous devons donc être attentifs à l'essor des pure-players de l’aménagement parce qu'ils apportent des solutions qui peuvent être bien perçues au regard de leur rapport qualité-prix. Nous allons aussi devoir réagir, en nous développant à notre tour sur les marchés occupés par ces professionnels, les compétences variées des agenceurs permettant cette diversification.

Jean-Luc Fuchs : « Je ne peux qu'apprécier la vision de Pierre Haesebrouck, car c'est celle d'un agenceur qui fait écho en la complétant à celle de fabricant qui est la nôtre. Notre vocation est en effet d'apporter des solutions concrètes aux agenceurs et aménageurs d'espace afin de générer des gains de place et une utilisation optimale des volumes. Celle-ci s'inscrit pleinement dans la tendance actuelle dans les espaces de vie collectif, notamment du tertiaire où l'organisation du travail et les échanges entre les différents postes ont considérablement évolué. C'est dans cette direction que Hettich a travaillé pour apporter des solutions ingénieuses et adaptatives lors du dernier salon Interzum à Cologne en mai dernier. Nos nouvelles portes coulissantes ou pliantes permettent ainsi de se réunir dans les open-spaces où de s'isoler pour des conversations privées ; nos systèmes fonctionnels de bureaux permettent de travailler assis ou debout, et les mêmes systèmes adaptés aux sièges permettent de s'asseoir ou de s'allonger, afin d'améliorer les conditions de travail qui sont devenu un critère éprouvé de santé mais aussi d'efficacité dans les entreprises. À mon sens, les valeurs cardinales du marché actuel sont l'adaptation et la transversalité des solutions entre les divers univers de l'habitat, de la chambre au salon en passant par la cuisine et le dressing, mais aussi entre les lieux de vie collectifs et domestiques. Un débat tel que le nôtre aujourd'hui doit permettre une meilleure compréhension entre les besoins des différents acteurs qui sont amenés à travailler ensemble.

Pierre Haesebrouck : Je ne peux qu’être d'accord avec cela, car les agenceurs ne connaissent pas assez les différents outils qui sont proposés par les fabricants de solutions fonctionnelles.


Culture Agencement : Quels sont les demandes et besoins actuels de vos clients en matière d'agencement ? Quels sont leurs principaux critères de choix ?  

Jean-Luc Fuchs : Les demandes sont multiples et toutes doivent être bien considérées. Cela dit, si je devais en identifier une particulièrement prégnante actuellement, ce serait la qualité de services en général et plus particulièrement la tenue de bons délais de livraison. C'est pourquoi nous proposons des solutions sur mesure que les agenceurs peuvent mettre rapidement en œuvre et sans avoir de stock. 

Pierre Haesebrouck : C'est une question complexe, car elle recouvre divers domaines et peut-être ainsi appréhendée sous divers angles. À mon tour donc, je concentrerai ma réponse sur un besoin particulier exprimé par les architectes d’intérieur et qui concerne la personnalisation des espaces de vie, avec une recherche de bien-être au travers de solutions combinant fonctionnalité et esthétique, tout en répondant aux normes de sécurité. Cela se traduit concrètement, par exemple, par des agencements acoustiques, des portes coupe-feu et des mobiliers ininflammables. Une autre demande émergente et celle de matériaux naturels et véritables, s’inscrivant probablement dans la vaste tendance écologique qui traversent la société actuelle. Le problème est que cela génère souvent un dépassement du budget initialement accordé et qu'il nous faut trouver des solutions tarifaires mettant à mal l'adoption du projet, après une démarche itérative conduisant à la réalisation de dix devis différents. Je pense que la seule manière de travailler pour répondre à cette évolution est d'adopter une démarche de design to cost. Intégrant une collaboration étroite entre industriels, agenceurs et architectes d'intérieur, elle consiste à définir préalablement les éléments devant servir au chantier d'agencement en fonction du budget alloué par le client final, et de s’y tenir. »   

 

Propos recueillis par Jérôme Alberola  

Visuel ci-dessus : show-room Hettich France



Cliquer sur les logos pour en savoir plus