Culture Agencement
login             Culture Agencement  La vraie richesse est intérieure

    Informations - Analyses - Tendances - Innovations





Cliquer sur les logos pour en savoir plus






 Retour...



 

Le luxe, comme premier vecteur de confort

Et de bien-être immédiat. Ainsi Chloé Roussel, définit-elle la vocation des résidences Ultima Collection, dont elle est en charge du design et des aménagements. Conjuguant au présent « les lignes sobres et intemporelles, avec l’extravagance de certaines pièces ou matières », ces lieux exceptionnels de vie à Crans Montana, Megève et Genève, doivent générer le sentiment agréable d’être comme chez soi. 

 

Culture Agencement : Quel est le concept global des résidences et hôtels de luxe Ultima Collection lancés en 2018 et comment se distinguent-ils dans l’univers exigeant des palaces et autres espaces de vie prestigieux ?                

Chloé Roussel : Ultima se distingue des palaces par son design signature ultra luxe, sa décoration structurée mais aussi décalée : nous aménageons nos lieux comme des propriétés privées, nous prenons le choix de choisir chaque matière, de dessiner le mobilier, d’identifier chaque objet de décoration. C’est vraiment là, notre différence. Chaque propriété a son propre caractère tout en conservant notre univers signature.

 

Culture Agencement : Quelle importance accordez-vous à l’architecture d’intérieur de vos concepts de chalets et villas de luxe à louer, comme vecteur d’image et d’identité de votre marque, mais aussi de séduction et de fidélisation de la clientèle ?

Chloé Roussel : La plus grande ! J’aime l’idée du bien-être et d’un confort immédiats dès que vous poussez l’une de nos portes. L’agencement, la décoration sont les premières choses que vous voyez, il faut donc que cette première impression reste gravée dans leurs mémoires. Le luxe doit être marqué, c’est ce que nous faisons en choisissant nos matières, l’agencement de nos pièces, le choix des équipements. Un spa dans chaque établissement nous parait primordial, de même qu’un espace pour boire un verre, regarder un film, se détendre aussi. Même si les styles peuvent varier en fonction du lieu où se trouvent les projets, nous aimons conserver les matières qui nous sont chères et l’idée d’un luxe extrême, notre signature. Ensuite bien sûr, il y a les services Ultima Collection et l’attention apportée à nos clients par nos équipes qui viennent souligner cette sensation.

 

Culture Agencement : Qui décide de la définition et du choix des éléments constitutifs (mobiliers, équipements ménagers, tissus, etc.) de la décoration et de l’aménagement de vos espaces de vie ? Et comment se déroulent les phases de leur réalisation ?

Chloé Roussel : C’est un véritable travail d’équipe, les propriétaires de la marque et moi-même définissons les grandes lignes, le ton et l’ambiance que nous souhaitons apporter au projet. Ensuite commence une étroite collaboration avec les agenceurs, les divers artisans sélectionnés. La phase de validation est toujours assez longue. On doit recevoir les bons échantillons, marier les matières, composer, redessiner… Il est parfois difficile d’imaginer un lieu de vie quand vous êtes entouré de béton ! Ensuite, nous suivons la production jusqu’à la mise en place finale du projet. Nos travaux sont gérés de A à Z en interne. 

 

Culture Agencement : Faites-vous le choix d'une décoration et d'un aménagement sobres répondant aux codes cosmopolites pour vos résidences accueillant une riche clientèle internationale ? Ou, au contraire, imprégnez-vous les lieux d’une identité forte, conforme aux traditions de la région où ils sont implantés, afin de dépayser les résidents de passage (chaque chalet ayant alors un agencement et une décoration spécifiques) ?     

Chloé Roussel : Je préfère les clins d’œil, les touches de déco qui rappelle les traditions ou la région d’un lieu qu’une décoration très ciblée, parfois un peu lourde et qui peut déplaire à certaines générations. Nous essayons de créer des ambiances où chacun peut se retrouver. Nous jouons entre des lignes sobres et intemporelles, et l’extravagance de certaines pièces ou matières. Il faut également que nos intérieurs soient les plus confortables possible, tel un cocon pour nos clients, c’est pourquoi nous ajoutons également un maximum de pièces propres à notre marque. Nos clients ont ainsi le sentiment agréable d’être dans un lieu qui ne leur est pas inconnu.  

 

Culture Agencement : Vos propriétés sont récentes, l’ouverture de celle de Genève étant prévue pour la rentrée. Comptez-vous conserver longtemps leur décoration et architecture d’intérieur, afin de les rendre intemporels, ou, au contraire, les changer régulièrement, afin de coller aux tendances du moment ?

Chloé Roussel : Nous comptons les conserver le plus longtemps possible, car nous avons un style intemporel. Nous investissons énormément dans l’aménagement et le choix des matériaux pour permettre à nos intérieurs de durer. Bien sûr, nous cherchons sans cesse à nous améliorer donc nous faisons légèrement évoluer nos propriétés. Par exemple, chaque année nous fermons pour une courte période nos propriétés afin de pouvoir installer les dernières technologies en matière environnementale. Cependant nous ne suivons pas une tendance, nous souhaitons que nos produits plaisent aujourd’hui et demain. Personnellement j’adore la mode et les tendances mais j’ai toujours eu du mal avec les choses qui ne durent qu’une saison ou une année. J’aime les valeurs sûres. »

 

Propos recueillis par Jérôme Alberola



Cliquer sur les logos pour en savoir plus