Culture Agencement
login             Culture Agencement  La vraie richesse est intérieure

    Informations - Analyses - Tendances - Innovations





Cliquer sur les logos pour en savoir plus






 Retour...



 

Une douce atmosphère d’ouvrages à vivre

Premier hôtel 100 % bois de telle hauteur, Le Saint-Alban invite ses clients à en prendre davantage encore en laissant l’esprit vagabonder avec les auteurs dont les 21 000 livres sont mis à disposition dans des bibliothèques en alcôves, tout en jouissant d’une belle vue alpestre sur La Clusaz. Car pour son directeur, « la décoration et l'architecture d'intérieur doivent être un vecteur de considération de la clientèle. »

 

Culture Agencement : Votre établissement est le premier hôtel de 5 étages et demi construit entièrement en bois. Pourquoi avoir choisi ce matériau ? 

Frédéric Martineau : « Romain Trollet, Pdg du groupe Assas auquel appartient Le Saint-Alban, a été séduit par l'idée suggérée par Antoine Roux, dirigeant de Charpente Concept, de réaliser en bois l'intégralité ou presque de l'hôtel. Cette solution présentait plusieurs avantages. Le premier était la réduction de la durée du chantier de construction par rapport à l'emploi du béton, notamment grâce à l’usinage en amont des éléments complets à assembler ensuite, ce qui est important en montagne où le climat pose certaines contraintes. Le second avantage résidait dans le fait que nous n'avions pas besoin de grues qui sont interdites à La Clusaz de décembre à avril. Enfin, de manière plus générale, le bois s'inscrit aujourd'hui dans une tendance durable dans les sens écologique et esthétique du mot, et l'on voit apparaître un nombre croissant d’édifices construit dans ce matériau naturel. Au fil du temps, cette singularité de matériau est devenue un vrai concept et une source de curiosité pour les divers médias comme pour les visiteurs et clients. C’est pourquoi nous avons communiqué sur la réalisation 100% bois du Saint-Alban.

 

Culture Agencement : Quelle importance accordez-vous à la décoration et l'architecture d'intérieur de votre hôtel ?

Frédéric Martineau : Elles sont essentielles à plusieurs titres. D'abord, au-delà des aspects humains et de management, elles participent activement au bien-être des divers membres du personnel - jusqu’au directeur que je suis - travaillant à l'hôtel et qui doivent exercer leurs divers métiers de service dans de bonnes conditions, afin d'être toujours disponibles et efficaces en présentant le meilleur visage. Passer ses heures de travail la journée ou la nuit dans un cadre esthétiquement agréable et intelligemment conçu est propice à ces bonnes dispositions. La décoration et l'architecture d'intérieur jouent aussi, bien sûr, un rôle important dans le bien-être de la clientèle fréquentant notre hôtel et dans l’avis qu'elle s'en fait. À cet effet, la fonctionnalité des espaces est un critère recherché et elle permet de fidéliser nos clients, ce qui est la vocation des hôtels haut de gamme tels que le Saint-Alban. 

 

 

Culture Agencement : On peut aussi avancer que l'architecture d'intérieur et la décoration des hôtels participent directement à la création de souvenirs positifs dans l'esprit des clients les ayant fréquentés.

Frédéric Martineau : Absolument. On dit d'ailleurs régulièrement que les professionnels de l'hôtellerie doivent être des créateurs de souvenirs, en racontant de belles histoires aux gens qui ont choisi leurs établissements pour y passer une ou plusieurs nuits, et donc aussi un ou plusieurs jours. Pour certains clients, cela revêt parfois une importance particulière en raison de leur investissement financier permettant ce séjour et qui est réalisé aux dépens d'autres projets. Il est alors capital de ne pas les décevoir et de leur offrir un cadre à la mesure de leur effort pour s’offrir des moments de plaisir en dehors de leur quotidien. Ainsi, la décoration et l'architecture d'intérieur doivent être un signe et un vecteur de notre considération pour les clients, ceci d'autant plus que l'hôtel compte un nombre élevé d'étoiles. 

 

Culture Agencement : Leslie Gauthier, l'architecte d'intérieur en charge des travaux, a combiné style Art Déco, touche scandinave et accent british. Pourquoi un tel mélange et pourquoi avoir intégré de manière originale autant de bibliothèques au rez-de-chaussée, mais aussi dans toutes les chambres ?  

Frédéric Martineau : Avant tout, nous ne nous voulions pas tomber dans un agencement caricatural de chalet suisse entièrement conçu en bois, tel que nos clients en voient partout dans les Alpes. Ensuite, Le Saint-Alban est une petite structure avec seulement 48 chambres. De fait, conjuguer des styles qui se marient très bien évite à notre clientèle de ne pas avoir la sensation d'être toujours au même endroit. Leslie Gauthier s'est ainsi inspiré du film The Grand Budapest Hôtel (œuvre intelligente de Wes Anderson sortie en 2014, ndlr) pour la réception, alors que la salle de restauration rappelle les clubs cosy anglais et que les chambres évoquent une ambiance scandinave. Le choix des bibliothèques se justifie par deux raisons : primo, elles renforcent et peaufinent l'esprit de club privé anglais au rez-de-chaussée ; secundo, elles constituent l'une des signatures des hôtels du groupe Assas. Le fait que leurs 21 000 livres soient à disposition donnent enfin à nos clients l’impression d’être comme à la maison, et donc davantage à l’aise lors de leur séjour. On peut aussi estimer que le souvenir d'un ouvrage lu, ou simplement découvert en le feuilletant dans notre établissement, ajoute à la trace originale laissée dans l'esprit de nos clients. »  

 

Propos recueillis par Jérôme Alberola



Cliquer sur les logos pour en savoir plus